SALONIQUE

Camp de Zeitenlick

Armée d'Orient

Lorque les Poilus tahitiens arrivent au camp de Zeitenlick, ils passent par un cimetière de fortune où reposent des camarades tombés au feu ou morts de maladie. Cette photo vieille de cent ans a été prise par le Dr Fernand Cassiau.

Fonds Fernand Cassiau. Collection Daniel Palacz

Sépultures d'Orient. 

En bordure de Monastir aujourd'hui Bitola, deuxième ville de Macédoine à cent quarante kilomètres au sud de Skopje reposent sur trente mille m2 de terre macédonienne un peu plus de treize mille Poilus de l’Armée d'Orient, décimés par la rudesse des combats et par la maladie.

 Source : Consulat de France Thessalonique

Officiellement inauguré le 15 septembre 1923, le cimetière français de Bitola, c'est trente deux rangées de croix et de tombes de chacune cent quatre vingt onze soldats morts pour la France.

Source : Consulat de France Thessalonique

Sept mille corps de ceux qui n'ont pu être identifiés ont été regroupés dans un ossuaire collectif. Il est malheureusement bien plus grand que le cimetière français de Skopje où reposent quatre mille Français.


 Source : Consulat de France Thessalonique

Ce haut lieu de la Mémoire est un des plus grands cimetières des Balkans.

Des Balkans, quarante cinq mille soldats français ne revinrent jamais en France. Leurs dépouilles sont restées en Macédoine.

 

TERRE DE FRANCE

 

 http://www.canal32.fr/thematiques/culture/sujet/dans-les-pas-des-poilus-tahitiens-du-18-juin-2014.html

Jean-Christophe Teva Shigetomi est en pèlerinage depuis hier dans l’Aube. L’homme, d’origine tahitienne, souhaite découvrir les lieux qu’ont parcouru en 1917 les poilus appartenant au bataillon mixte du Pacifique. Pendant plus de trois semaines, ces derniers avaient campé dans notre département pour perfectionner leur entraînement en vue de la seconde bataille de la Marne. 

 

Cimetière militaire de Crouy (Aisne)

Archives de Nouvelle- Calédonie

 

Cimetière de Compiègne

Tetuaeroa a Tapa BMP le 22.07.1918

Sources : archives de Nouvelle Calédonie

 

Touai Marcellin

BMP 10.08.1918 Tombe n° 51 Carré G

Cimetière militaire de Villers Cotteret (Aisne)

Sources : archives Nouvelle Calédonie

 

Teuaru a Taunina

Villers Cotterets Aisne

N° 34 carré H

Sources : archives Nouvelle Calédonie

 

Tera a Terii Ambleny  N° 323 Carré B

28.08.1918

Sources ; archives de Nouvelle Calédonie

 

MANDELIEU - CANNES

 

 

Terevaura a Tapare,

né le 27 décembre 1896 à Afareaitu

 Photo P. Buquet

Photo P. Buquet

Nohorai ( Nohoraiatuuaihenuaura) a Haupuni,

né le 12 mai 1892 à Tubuai,

Photo P. Buquet

Les poilus Tahitiens décédés à Cannes n’auront pas tous cependant sépulture chrétienne.

Leur rang de tirailleur leur a décerné par méconnaissance des fossoyeurs la confession musulmane.

Leurs sépultures sont cependant parfaitement entretenues par le Souvenir français et les confessions religieuses de Tahiti ou les familles alertées par la présente auront ainsi loisir de rendre sépulture chrétienne à ses fils Poilus.

Moohono a Manahio,

né le 3 février 1897 à Papeete

Photo P. Buquet

 

Le caporal Joseph Aitamai a Tetiarahi

né le 10 septembre 1898 à Faa’a

Photo : P. Buquet

 TERRE POLYNESIENNE

Cimetière de Tipaerui

 

Extraits Poilus Tahitiens 

Dans le cimetière de Tipaerui repose aussi Patrick Arthur Tierney décédé en 1922 à Bora Bora.

Vétéran du 6ème bataillon d’infanterie d’Auckland,

embarqué le 14 août 1914 sur le Willocha or Tofua pour Suez.

Son histoire est épique. Il fut retrouvé mort en octobre 1922 sous un ponton à Bora Bora[1], avec plusieurs blessures sévères au couteau ...@ suivre Poilus tahitiens

Photo : C. Chansin

[1] Sources : Auckland Observer

 

Sergent Eugène Tabanou

Photo : C. Chansin

Voir Fiche signalétique Bataillon mixte du Pacifique