Les Tahitiens du Génie

 Droits réservés

 

Lorsque le Bataillon mixte du Pacifique monte aux armées en juin 1918, une cinquantaine de tirailleurs tahitiens sont versés dans des unités du Génie qui sont rattachées à différentes unités. 

Extraits - Poilus tahitiens, à paraître -   :

(...) Le 9 juin, une fraction de la Compagnie mixte du Pacifique est alors rattachée à la 72ème division d’infanterie du 2ème corps d’armée de la IIIème Armée et au Génie pour le renforcement des positions et sa défense sur l’ancienne tête de pont de Compiègne à l’ouest du Chemin des Dames (...)

(...) Le 18 juin 1918, en exécution d’une note 1266 de la 72ème division d’infanterie, une section de la 4ème compagnie commandée par le capitaine Martin Saint Léon est envoyée à Clairoix. Elle est mise à disposition du génie (...)

Le 20 juin, toute la compagnie est mise à la disposition du Génie pour l’organisation du secteur.

(...) 3 août ;

A dix-huit heures, un renfort de cent seize hommes et un sous-lieutenant arrive au bataillon. Ce détachement étant ni armé ni équipé, il est mis à la disposition de la compagnie du Génie pour le service des routes. Les pertes sont de deux tués et de quatre blessés.

(...) 14 août ;

(...) Le Bataillon mixte du Pacifique stationne à Dommiers et Valsery. En exécution de la note de service n° 581/3 de la 72ème Division d’Infanterie, le Bataillon est affecté à des travaux de réparations consécutifs aux importantes destructions. La 3ème compagnie est adjointe à la compagnie du Génie 25/1 pour se porter le 14 août au soir dans la région de Montaigu emmené par un guide à partir du carrefour de la Croix Saint-Ouen. La 4ème compagnie est adjointe à la compagnie du Génie 25/51 pour se porter le 14 août au soir à l’ouest de Saconin emmené par un guide à partir de la Mairie de Dommiers. La 1ère compagnie reçoit l’ordre de se constituer en cinq groupes distincts de dix à quarante tirailleurs sous les ordres d’un sergent pour l’organisation sur le secteur Missy au bois, le Piquet, Merci et Vaux, des corvées de bois, l’entretien des routes et l’assistance au service de télégraphie de la division. Paeti a Temariiauna est cité pour son zèle dans les missions de ravitaillement.

(...) Plusieurs tirailleurs tahitiens participent à des travaux du génie de la 72ème division pour permettre le franchissement des rivières comme Punuarii a Teheiura né le 21 avril 1894 à Tiarei, Peutahiriterai a Taumihau, cités tous les deux , Tera de Mataiea, Teriitahua Pahio et Tehahe Teissier.Tahua a Papa de la 72ème division du Génie et Pahuri a Oito sont blessés ce 22 août en travaillant sous le feu pendant les opérations de passage. Paul Teuraehe Mercier est cité pour son sang-froid. Jean René Tiare est aussi blessé. Il est cité : A fait preuve de dévouement et d’énergie en coopérant aux travaux de génie lors du passage d’une grande rivière du 20 au 22 août 1918. A été blessé. 

(...) Le 22 septembre, Pahuri a Pito est blessé au pont de Commier lors des opérations du génie pour permettre le passage de rivières....(...)

à suivre Poilus Tahitiens - Jean-Christophe Teva SHIGETOMI

 Droits réservés