LA CANNONIERE KERSAINT.

 

La Cannonière Zélée a fait l'histoire du bombardement de Papeete comme le navire amiral de la flotte Le Montcalm.

Une autre cannonière, le Kersaint [1] croise aussi l'histoire des Etablissements français d'Océanie, d'abord en appui feu des tirailleurs tahitiens engagés dans les opérations de police à l'encontre des rebelles Kanak du chef Noël. Ainsi,  une mitrailleuse du Kersant est emportée par la troupe...

(sources : Poilus tahitiens- Jean-Christophe Teva SHIGETOMI).

Son échouage, ensuite,  le 5 mars 1919 sur le récif de Papetoai à Moorea lors d'un second passage à Tahiti. La tentative de déschouement par le navire néo-zélandais Flora sera vaine.

[1]L'Aviso de 1ère classe naviguant à la voile Kersaint est lancé à Rochefort le 28 août 1897.  

Les photos qui suivent ont été prises par l'Enseigne de Vaisseau de 1ère classe François Boudaud embarqué à bord du Kersaint. Elles sont tirées du livre de campagne 1917-1919 du Kersaint, des archives familiales Prodel- Boudaud.

 

Le Kersaint s'échoue le 5 mars 1919 sur le récif de corail de Papetoai à Moorea

Sur le récif de corail de Papetoai à Moorea

Le Kersaint pris en remorque dans une tentaive de déséchouage

Débarquement de la pièce de 138.6 

 

Débarquement de la pièce de 138.6

 

 Débarquement de la pièce de 138.6

La pièce de 138.6 ( 3700 kg) à terre

 

François Boudaud posant derrière une pièce de 100 mm déchargée du Kersaint

 

Une pièce de 100 mm ramenée à terre autour de François Boudaud ( 3ème à partir de la gauche).

 

La grande place de Papetoi en 1919

 

Le temple de Papetoai en 1919

 

L'équipage du Kersaint le 21 avril 1919